FORET DE BAINEM POUMON D'ALGER

      

        LA FORET DE BAINEM, CE POUMON D'ALGER

     La forêt de Bainem, se dressant majestueusement à prés de 300 mètres d'altitude, dominant les villages les FALAISES avec son phare du CAP CAXIME,  de Bainem ville, les Bains Romains, la Pointes Pescade, actuellement RAISS HAMIDOU, les DEUX MOULINS, et BOLOGHINE (ex st Eugène) paradis de sportifs de tout genre, d'artistes peintres,  paysagistes, photographes, naturistes, lieu de détente des familles algéroises, accessibles par BOUZAREAH, AIN BENIAN (ex-guyoville) Beni Messous, qui vu tant de courses cyclistes, raillies de voitures et moto, courses à pied, servant un certain comme lieu préférés d'entrainement de différentes équipes sportives toutes disciplines confondues, offrant toutes les conditions pour une bonne préparation avec ses 430 hectares où poussent des milliers d'espères d'arbres et de plantes, tels que le Pins d'Alep, Cypres, Pins Pignons, Pins Maritimes, Cèdres, Bruyères, des fleurs sauvages de toutes couleurs, en plus particulièrement la fameuse Lavande Sauvage, (EL HALHAL) prisée par les Algérois qui mélangent cette fleur avec le couscous, a subit une détérioration le 16 aout 1956, par un incendie dont on ignore exactement les causes, et l'occupant de l'époque la mit sur le compte des révolutionnaires algériens, sans en apporter la moindre preuve.

     Dés l'indépendance, plusieurs campagnes de reboisement furent organisés par les différentes organisations de la jeunesse, de travailleurs, de femmes , sportives etc... qui a vu cette forêt reprendre vie, par la fréquentation trés importante de famille venant prendre quelques heures de repos, mais surtout s'oxygéner, ainsi que la reprise de beaucoup d'activités sportives, et les gardes forestiers veillaient à la quiétude des gens, mais surtout à la préservation de ce site magnifique, ainsi qu'à sa propreté, et bien sur le civisme des citoyens de tout age.

    Il est vrai que la Forêt de Bainem a vu une grande baisse de fréquentation à cause des événements malheureux ayant marqués toute l'Algérie, laissant la place à une certaine paix et tranquillité qui n'est actuellement pas exploité par bon nombre d'Algérois, pour des raisons qu'eux seuls connaissent. Il est vrai aussi que le site ne présente pas actuellement toutes les comodités requises pour des promenades pédestres, par l'absence de surveillance, de propreté, causée uniquement par les rares visiteurs et petits marchands de toutes sortes de friandises, boissons etc...  qui jettent toutes sortes de détritus à même le sol, vu que les boites réservées à cet effet ne sont vidées que trés rarement.

    La présence de "LOUEURS" de chevaux, quoique l'initiative est plus que Louable, le font sans aucune discipline, et devant l'absence de clients, montent eux mêmes ces animaux, et font des randonnée au milieu de promeneurs, de famille, causant par la même des désagréements, nuisible à tous, et c'est là que la Direction Générale des Forêts devrait intervenir, et donner un peu plus à ce site.

     Je ne m'empêmcherait pas quant même de souligner mon admiration devant la sécurité qui y règne avec la présence ho combien rassurante des éléments de la Gendarmerie Nationale, mais surtout signaler aussi leur sourrire, donnant par la même un  plus, et aussi, comment la nature a repris ses droits avec l'aide du TOUT PUISSANT, et la FORET DE BAINEM mérite mieux et pourrait devenir par la même, non pas une curiosité pour toute la population Algéroises et des communes avoisinantes, mais un sentiment qu'il y a quand même des responsables qui pensent , agissent pour leur bien, et ils ne feront que leur "DEVOIR" combien rare de nos jour une pareille pensée, et l'exploitation à bon éscient de ce SITE MAGNIFIQUE, donnerait un plus pour non pas uniquement pour ALGER, mais pour toute l'ALGERIE,et nous en avons bien besoin.

  A cet effet, je vous raconte une anecdocte que j'ai vécu moi-même dans une grande forêt des environs d'Avignon, et j'étais en compagnie de gens trés bien placés au niveau local, quand par omissions nous avons oubliés de prendre avec nous "un tout petit sachet en papier avec quelques détritus à l'intérieur, hé bien l'un de mes compagnons s'étant rappelé qu'on avait oublier ce sachet, a vite rebroussé chemin, pour le ramasser, et il a bien fait, car il apercevait un garde forestier venant dans sa direction pour l'interpeller, et lui dit texte : "vous avez de la chance Monsieur B..., car je m'apprêtait à dresser une contravention à votre nom, car vous ête le seul que je connaisse dans ce groupe, car dans un pays de droit, nul n'est à l'abri de la justice, et quand on voit la FORET de BAINEM, jonchée de toutes sortes d'ordures et surtout de canettes et boutelles d'alcool vide, ça me désole, mais j'ai un grand espoir quant à l'avenir de cette belle FORET, à condition de sensibiliser "SES AMOUREUX" et leur inculquer une minimum de civisme et surtout de "CULTURE", qui au départ devait être donner aussi bien par leur parent qu'à "L'ECOLE".

 

 

 

5 votes. Moyenne 2.40 sur 5.

Commentaires (3)

1. candela 11/02/2012

C'est magnifique tout ce que je viens de voir. J'allais à la fôret de Bainem étant jeune, je suis née à Alger, on allait pique niquer . Trop beaux tout ça, les souvenirs ressurgissent. Merci!!!

2. Sebaoun Jean-Charles 16/06/2012

C'est vraiment très émouvant.

3. DAADI (site web) 05/07/2012

il ne reste presque rien de la forety de bainem...fallait la connaitre 40 a avant et +...a l automne c etait la cueillette des champignons!il y avait plein d oiseaux,meme des perdrix....

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site